Les personnages de Christophe Blanc sont des morceaux d’humanité, par leur présence ils nous questionnent
sur ce que nous faisons de notre monde, de notre vie. Il va au plus profond de nous et d’eux-mêmes.
Il n’y a là aucun récit, ce qui apparaît, c’est l’être humain sans fioriture, ordinaire et porteur sur sa peau,
son visage et son regard de toute son histoire en tant qu’individu mais aussi comme un fragment d’humanité.
Ils nous font face, ne fuient pas notre regard, ils nous appellent à partager leur humanité
Seuls ou en groupe, assis dans des fauteuils fatigués, en chorale ou en beuverie c’est le regard plein de compassion,
de tendresse ou d’ironie que porte Christophe Blanc sur lui et sur nous. - Lucien Ruimy